Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

44e Salon Retromobile, souffle les bougies ! - 1/4

La 44e édition du Salon Rétromobile a su une nouvelle fois mobiliser le gratin de l’automobile ancienne et attirer de nombreux passionnés. En arborant en son centre la calandre à double chevron d’une Traction, l’affiche de Rétromobile 2019 a donné un avant-goût de la présence exceptionnelle, d’une marque iconique, qui célèbre son centenaire cette année. Toutefois, la marque créée par André Citroën n’était pas la seule à souffler des bougies, la marque française Bugatti pour ces 110 ans était bien plus réservée idem pour Bentley qui célèbre aussi un siècle de création avec seulement deux voitures exposées !
Heureusement, une petite puce Britannique qui n’a pas pris une ride, malgré ses soixante printemps, s'auvait l'honneur de l'Union Jack en étant déclinée en différentes versions...

Le site de l'organisateur : https://www.retromobile.fr

44e
1 - Un siècle ! En proposant sa première automobile en 1919, André Citroën aurait-il imaginé que ses voitures sillonneraient toujours les routes du monde entier cent ans plus tard ? Et comment expliquer une telle longévité ?
Pour tenter de répondre à ces questions, la marque aux chevrons a créé un parcours qui retrace son évolution. La Type A 10 HP (1919) restera à tout jamais la première voiture française de l’histoire de l’automobile produite en grande série, 24 093 exemplaires fabriqués.
44e
2 - Trois ans après, la C3 5 HP (1922) sort des Usines Citroën du Quai de Javel, à Paris. Avec sa couleur jaune, à peine lancée, elle est surnommée la « Petite Citron », preuve de l’engouement populaire qui l’entoure, 80 759 exemplaires fabriqués. En 1934, la première Traction voit le jour, c'est une véritable rupture par rapport aux deux précédents modèles. Ce sera la dernière lancée par André Citroën avant sa disparition, avec l’ingénieur André Lefebvre et le designer Flaminio Bertoni. Plus basse, plus aérodynamique que toutes les autres voitures, elle casse les codes visuels mais également technologiques, notamment avec sa transmission sur les roues avant, qui lui vaudra son nom mythique de « Traction Avant ». Véritable concentré d’innovations, elle inspire l’industrie automobile dans son ensemble. Première voiture à châssis monocoque produit en grande série, elle est équipée d’un moteur flottant qui limite les vibrations, de freins hydrauliques.
44e
3 - 2cv Citroën (1948).
En 1936, le nouveau directeur Pierre Boulanger fait travailler le bureau d’études emmené par l’ingénieur André Lefebvre sur une voiture populaire, confortable et plus petite que les précédentes. Nom du projet : TPV, acronyme de Toute Petite Voiture. Prête pour le Salon automobile d’octobre 1939, elle ne sera jamais présentée, la mobilisation générale ayant été décrétée le 1er septembre. Le grand public devra donc attendre le Salon de 1948 pour découvrir la première petite berline à traction avant du monde.
44e
4 - Citroën occupe depuis un siècle une place à part dans le sport automobile avec d'innombrables premiers records de distance et de vitesse, d'incroyables expéditions sur la plupart des continents et les indépassables victoires en rallyes-raids et championnats du monde des rallyes. Très exactement soixante ans après la célèbre Croisière Jaune réalisée en autochenille, Citroën lance en 1992 sa ZX Rallye Raid dans le premier rallye Paris Moscou Pékin. A bord de cette fabuleuse voiture équipée de quatre roues motrices et d’une boîte manuelle à 6 vitesses, Pierre Lartigue et Michel Périn renouvellent l’exploit en remportant cette course de 16 054 km, dont 7355 km d’épreuves chronométrées.
44e
5 - Citroën C-Elysee WTCC (2013).
Pour se lancer à l’assaut de Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), les équipes de Citroën Racing préparent spécialement une C-Elysée avec un moteur de 380 chevaux, une boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports et des roues de 18 pouces. A peine lancée, la voiture enchaîne les victoires et permet à la Marque de décrocher le titre de Champion du Monde des Constructeurs, trois années de suite, de 2014 à 2016. A cela s’ajoutent les trois premières places du Championnat du Monde des Pilotes pour José Maria Lopez, Sébastien Loeb et Yvan Muller en 2014 et 2015.
44e
6 - Ce parcours est agrémenté de nombreux concept-cars qui permettent de recueillir auprès du grand public, une réaction directe à un projet pour en valider tout ou partie. En 1953, deux ans avant le lancement officiel de la DS, le bureau d’études de Citroën dirigé par l’ingénieur André Lefebvre se lance dans un programme ambitieux autour des prototypes C. Objectif : s’inspirer de l’aéronautique pour proposer une voiture aux qualités aérodynamiques inégalées, aussi légère que compacte, assise sur la mécanique de la 2 CV. Dernier projet élaboré dans le cadre de ce programme, la C10 verra le jour en 1956 avec sa forme en goutte d’eau parfaitement lisse, notamment grâce à ses phares intégrés dans la carrosserie en aluminium, matériau bien plus léger que l’acier. Son poids de seulement 382 kg se voit réparti davantage vers l’avant, son essieu arrière se révèle plus étroit qu’à l’avant et ses larges vitres latérales annoncent le style des monospaces.
44e
7 - Quelques semaines seulement après avoir été nommé patron du style de Citroën, Trevor Fiore dévoile le prototype Karin au Salon de Paris de 1980. En plus de sa surprenante forme pyramidale, son intérieur présente la particularité de pouvoir accueillir trois personnes. Le siège du conducteur est placé au centre et légèrement plus avancé que les deux sièges passagers de part et d’autre. A l’extérieur, ses phares avant rendent clairement hommage à ceux de la SM, lancée dix ans plus tôt.
44e
8 - Karin préfigurera à sa manière les formes anguleuses de la future BX dessinée par Bertone. A l'époque, Citroën faisait appel à des carrossiers extérieurs, certes talentueux mais qui ont parfois profité de ces véhicules pour laisser s’exprimer leur inspiration. Karin comme Camargue constituent certainement de bonnes illustrations de ces expressions créatives.
44e
9 -
44e
10 - Justement, en parlant de jouer, avec le concept car GT by Citroën, Citroën a réuni de manière originale le monde virtuel et la vie réelle. Issue du partenariat entre la Marque et le créateur du célèbre jeu vidéo de simulation de conduite automobile Gran Turismo 5, cette voiture sort littéralement de l’écran pour une réinterprétation grandeur nature d’une grande modernité. Son style à la fois élancé et musclé, associé à la teinte nacrée de la carrosserie l’inscrit sans hésitation dans le monde de la course automobile. La conception et le design de ce bolide hors du commun lui ont valu d’être récompensé en 2008 par le Louis Vuitton Classic Concept Award.
44e
11 - En 1909, Ettore Bugatti créait la société éponyme à Molsheim en Alsace. 110 ans plus tard, le constructeur peut se prévaloir d’un passé riche et d’un héritage unique de voitures et de supersportives parmi les plus prestigieuses de l’industrie automobile. A l’occasion de son anniversaire, Bugatti expose deux modèles exceptionnels sur son stand, la Bugatti Type 55 Grand Sport (1932), provenant de la collection Schlumpf, de la Cité de l’Automobile de Mulhouse et...
44e
12 - La Bugatti EB 110 Grand Tourisme (1994).
44e
13 - Sur le stand d'Ivan Dutonn, on pouvait également admirer cette Bugatti Type 57S équipée d'un 8 cylindres en ligne de 3 257 cc, ayant participé aux 24 Heures du Mans 1937 #18 avec Raymond de Sauge et Genaro Leoz-Abad (abandon aux 99e tours).
44e
14 - Le constructeur anglais né le 10 juillet 1919 a profité du Salon Rétromobile pour lancer les festivités liées à son centenaire. Le stand de la marque mettait en avant deux superbes automobiles, une Bentley EXP 2 de 1920 ainsi que le nouveau GTC 635 Cabriolet, lancé en exclusivité au mois de décembre à Paris.
44e
15 - 60 ans se sont écoulées depuis les débuts de la petite anglaise la plus adulée du monde : la Mini.
44e
16 - Mini 1275 GT par British Leyland.
44e
17 - Morris Cooper S, Rallye Monte-Carlo.
En 1963 la petite bombe Britannique commence a se faire connaitre dans le monde de la compétition automobile. Elle se rendit célèbre en participant pendant plusieurs années au Rallye Monte-Carlo.
44e
18 - Il y avait même sur le Salon une iconique Mini, converti à l'électrique !
44e
19 - De Gnome & Rhone à Safran, l'exposition retraçait l’histoire d’une grande marque de motos françaises aujourd’hui disparue : Gnome & Rhône, ancêtre de Safran.
44e
20 - Gnome & Rhone 175 cm3 L53 victorieuse du Bol d'Or 1956 (reconstruction).
44e
21 - Le Biscooter Gnome & Rhone / Voisin (1950).
44e
22 - A l’occasion du Salon, le constructeur Renault Célèbre le 40e anniversaire de sa première victoire en Formule 1 et la transposition de sa technologie issue de la compétition à ses modèles de série. Le 1er juillet 1979 marque ainsi un tournant dans l’histoire du turbo, Jean-Pierre Jabouille impose sa RS 10 au Grand Prix de France sur le circuit de Dijon-Prenois et offre sa première victoire à Renault en championnat du Monde de Formule 1. René Arnoux, troisième de la course, complète le succès de la jeune écurie, après une bataille homérique avec Gilles Villeneuve (Ferrari 312T). Renault vient de révolutionner le sport automobile : pour la première fois, un moteur 1,5 litre turbocompressé s’impose face aux traditionnels 3,0 litres atmosphériques engagés dans la catégorie reine. Cette victoire au Grand Prix de France 1979 sera la première d’une longue série pour Renault qui totalise à ce jour 177 victoires et 507 podiums dans la catégorie (châssis et moteurs).
44e
23 - FCA Heritage, le département du groupe dédié à la promotion du patrimoine des marques italiennes de FCA, présentait à l’occasion des 70 ans de la marque Abarth, une Alfa Romeo 750 Competizione de 1955...
44e
24 -
44e
25 - Ainsi qu'une Abarth 1000 Monoposto Record Classe G (1965), qui illustre la collaboration entre Abarth et les autres marques italiennes de FCA.
Remonter