Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

Un 44e Salon Retromobile aux couleurs éclatantes ! - 2/4

LE rendez-vous annuel des amoureux d’automobiles de collection est incontournable, pour découvrir plus d'une centaine d'années d'histoire automobile. Avec bien évidemment les anniversaires fêtaient par les constructeurs, mais aussi la présence de nombreux clubs, musées, marchands, organisateurs... Qui présentent des modèles bigarrés iconiques, des pièces uniques, leur calendrier ou des engins hors norme, à l'image du Berliet T100...

44e
26 - En 1957, Le Berliet T100 quittait l’Usine Lyonnaise pour être exposé au Salon de l’Automobile qui se tenait alors au Grand Palais. Les portes du hall étant trop petites pour la carrure de ce colosse d’acier, le mastodonte fut exposé dans un espace spécialement construit à cette occasion au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. soixante-deux ans plus tard, grâce à la Fondation Berlier, le géant du désert était de retour à Paris, à l’occasion du Salon Rétromobile.
La mission du T 100 commença, en ALGERIE, pour le compte d’une société d’exploitation minière située à Hassi-Messaoud. Il sera principalement utilisé dans les immensités des déserts et assurera les transports lourds du matériel des missions de recherche pétrolière.
44e
27 - Ce Bedelia Type A-AL de 1908, faisait parti du plus grand rassemblement au monde de modèles encore existant. Cette exposition incroyable était organisée en avant première du Vintage Revival qui se tiendra à l'Autodrome de Linas-Monthlèry les 11 et 12 mai 2019.
44e
28 - Bédélia BD2 en version ambulance (1911).
Cette improbable automobile baptisée : Bédélia, a été conçue par deux étudiants de l’école d’ingénieurs Violet, Robert Bourbeau et Henri Devaux. L'engin spartiate est une sorte de croisement entre un avion sans ailes et une motocyclette. L’étroit fuselage offre deux places en tandem, le pilote est placé derrière et le passager devant.
44e
29 - Le Lancia Club France proposait cette année un voyage historique pour découvrir la Lancia Stratos HF Zero, superbe automobile aux caractéristiques exceptionnelles.
44e
30 - L’idée initiale du bureau d’études de Bertone était de construire une voiture la plus basse possible. Ce chef d’œuvre signé Marcello Gandini a fait une première apparition au Salon de Turin de 1970. Il permet de mesurer l'évolution entre le concept et les versions commercialisées qui étaient exposées dans le hall 1.
44e
31 - Chaque année, le marchand et collectionneur suisse Lukas Hüni exposait à Rétromobile sa passion pour les belles mécaniques. Une nouvelle fois, il a mis à l'honneur la marque italienne Lancia, avec un véritable « arc-en-ciel » de Stratos HF et Stradale, mais, aussi...
44e
32 -
44e
33 - Des Lancia-Martini Works Racing Team...
44e
34 -
44e
35 - Une Lancia D23 Pinin Farina (1953)...
44e
36 - Et des modèles taillés pour le quotidien, comme cette Lancia Aprilia. Ces voitures ajoutent un complément à l'exposition réalisée par Lukas Hüni au Salon Rétromobile 2014.
44e
37 - Citroën DS Caddy.
44e
38 - DS 21 IE, coupé Léman par Chapron (1973).
Lukas Hüni à aussi largement participé à l'exposition consacrée aux DS à carrosserie spéciale, comme en 2013.
44e
39 - DS 19 coupé le Paris par Chapron (1960).
44e
40 - Coupé DS 21, le Léman par Henri Chapron (1967).
44e
41 - DS 21 Majesty par Chapron (1966).
44e
42 - DS 19, coupé le Concorde par Chapron (1964).
44e
43 - L'allemand, HK Engineering, présentait aussi aux côtés de modèles rutilants une Mercedes 300SL accidentée.
44e
44 -
44e
45 - Le constructeur Jaguar exposait une Type D et type E continuation, ainsi qu'un véritable modèle d'exception...
44e
46 - Une emblématique XJ220 produite entre 1992 et 1994, elle est à la fois un symbole absolu de son époque tout en étant intemporelle.
44e
47 - Cette année, le magazine Youngtimers, a célèbré les 45 ans du moteur PRV. Comme son nom l’indique, ce moteur est le fruit du rapprochement entre trois constructeurs emblématiques : Peugeot, Renault et Volvo. Le PRV a été utilisé tant sur des véhicules de route que sur des modèles de compétition. Avec 24 années d’existence au compteur ce moteur a notamment animé une automobile incontournable du grand écran : la DeLorean DMC-12. Très solide, il développe jusqu’à 408 ch en version de route (Venturi 400 GT) et 900 ch en course. Il est d’ailleurs détenteur du record de vitesse sur la ligne droite des Hunaudières : aux 24 Heures du Mans 1988, la WM P88 pilotée par Roger Dorchy pointe à 407 km/h.
44e
48 - Pour sa cinquième participation à Retromobile, Ascott Collection présentait une sélection de trois voitures de courses ayant participé à la mythique course Mancelle. Une Alpine A310 GTP, une Venturi 600 LM Art Car et cette Lola T600 Cosworth Usine. Cette voiture est le tout premier prototype à effet de sol ayant couru au 24 Heures du Mans, elle termina 14ème au scratch en 1981 alors qu’elle rencontrait des problèmes de boite de vitesse dès le premier tour. En 1981, pilotée par Guy Edwards et Emilio De Villota, elle remporta deux victoires au Championnat du Monde d’Endurance. Depuis l’apparition de la T600, en l’absence d’un règlement l’interdisant, plus aucune voiture de course n’a été conçue sans diffuseur à effet de sol.
44e
49 - Ford P68 ex Alan Mann.
44e
50 -
Remonter