Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

Ventes Artcurial Motorcars au Salon Rétromobile - 2/2

Vente
26 - Les voitures de course n’étaient pas en reste. Malgré leurs courbes beaucoup plus tranchantes, elles ont su charmer les amateurs et collectionneurs à l’image notamment du lot 85, une Serenissima Spyder de 1966 dans son jus. Cette automobile fait partie de l’une des trois créés par le Comte Giovanni Volpi di Misurata au début des années 60 pour concurrencer les créations de Maranello. Après une longue bataille entre un acheteur en salle et un autre au téléphone, la belle s’est envolée à 4 218 800 € frais inclus. Un prix record pour cette voiture qui était estimée entre 1,3 M€ et 1,8 M€. Pour rappel, ce spyder a participé aux 24 Heures du Mans en 1966 sous le n°24 en catégorie prototype, avec les pilotes Jean-Claude Sauer et Jean de Mortemart.
Vente
27 - Lot 87 - Serenissima Agena (1967).
Ce prototype était à l’origine destinée à être une voiture de Grand Tourisme de haut niveau avec son moteur central arrière, à cette époque considéré comme une solution avant-gardiste. Il est équipé d’un V8 de 3,5 L double ACT, conçu par Alberto Massimino. Elle a été vendue 441 040 € par le comte Giovanni Volpi, propriétaire de la marque.
Vente
28 - Lot 91 - Maserati A6GCS habillée d'une carrosserie réalisée chez Maserati par Celestino Fiandri (1953).
Vente
29 - Lot 53 - Panhard X86 Dolomites par Pichon & Parat (1954).
Bernard Pichon et André Parat à Sens ont réalisé cette voiture sportive et ultralégère sur une base de Panhard X86 Dyna. La berlinette Dolomites présenté par Artcurial Motorcars a pris part au Tour de France Automobile 1954, avec Laurent Sagnier et Robert Lachaux. En 1955, au Rallye International d’Aix-en-Provence, pilotée par Garoni / Collin, la Dolomite remporte la victoire dans la catégorie « Sport ». Elle a changé de mains contre 95 360 €.
Vente
30 - Lot 33 - Ce cabriolet 203 (1955) rutilant a été vendu 65 560 €.
Vente
31 - Lot 50 - Traction 11BL cabriolet par Clabot (1939).
Le carrossier d'Alforville qui a œuvré précédemment chez Jacques Saoutchik, a habillé ce roadster 11BL d'une calandre « shar-noze », d'ailes « goutte d’eau » et a affublé la malle d'une arrête dorsale.
Vente
32 -
Vente
33 - Seulement trois exemplaire de cabriolets réalisées par Robert de Clabot seraient aujourd'hui connu.
Vente
34 - Lot 80 - Aston Martin DB4 série 1 « Compétition » (1960).
Vente
35 - Point de vente aux enchères sans la présence de quelques belles italiennes !
Vente
36 - Ou d'objets associés, comme ce livre incroyable édité par Taschen.
Vente
37 - Lot 100 et 99 - Les sublimes Ferrari se sont illustrées par leur classicisme et leur élégance. La 250 GT/L « LUSSO » de 1964 a changé de mains contre 977 440 €, alors que la 275 GTC de 1966 n'a pas atteinte son prix de réserve à 1,9 M€.
Vente
38 - Lot 49 - Plus rare encore, une Alfa Romeo 6C 2300 Platé Spéciale (1948-1949).
Vente
39 -
Vente
40 - Cette barquette basée sur une Alfa Romeo 6C 2300 a été réalisée par Luigi Platé, un passionné de course automobile, qui à créé en 1930 la « Scuderia Platé » avec un de ses cousins.
Vente
41 - Lot 4 - Alfa Romeo Giulia Spider (1964).
Ce grand classique de la Dolce Vita a séduit un amateur à 71 520 €.
Vente
42 - Samedi 9 février, la vacation était entièrement dédiée à une remarquable collection privée de MV Agusta. Marque emblématique de deux roues Italienne, MV Agusta occupe une place à part dans l’univers de la moto classique. Fondée par le Comte Domenico Agusta, à Varese, la firme est intimement liée à l’aéronautique. Elle a commencé la production de motos peu avant la fin de la seconde guerre mondiale et poursuit aujourd’hui sa destinée en continuant de fabriquer des deux roues faites à la main et de grande qualité. En plus des amateurs et collectionneurs venus du monde entier, Giacomo Agostini, multiple Champion du Monde moto, a fait l’honneur de sa présence.
Vente
43 - Lot 239 - MV Agusta 750 Prototype Turbo (1975) dans son jus.
Vente
44 - Lot 160 - MV Agusta 175 Squalo Carenage Special.
Vente
45 - Lot 267 - La MV Agusta 125 Bialbero Corsa Special de 1960 a été vendue 54 180 €.
Vente
46 - Lot 261 - MV Agusta 125 Bialbero GP de 1954.
Vente
47 - Lot 251 - MV Agusta Side-car de 1974.
Vente
48 -
Vente
49 - Le lot 214, une MV Agusta 750 S ex-Arturo Merzario, signe le plus haut prix de cette vente, à 96 300 €.
Remonter